jeudi, novembre 01, 2007

le voyage en Grèce, vol. IV



Le musée archéologique d’Athènes, il a vraiment trop la classe. Et si tu penses en plus à tout ce que les Anglais, Allemands et Français ont piqué, t’oses même pas imaginer quelle collection ça pourrait être. Et une bien chouette mise en lumière/espace.






Apéro tranquillou à Exarchia avant d’aller mater le Turquie – Grèce qualificatif pour l’Euro 2008. Et déjà que les Grecs et les Turcs, c’est rock’n’roll, mais les Grecs et le foot, c’est un peu comme Sarko et Bernard Laporte. Un truc passionnel dans les défaites (souvent) et les victoires (miraculeuses). Comme y a quatre ans au Portugal quand ils ont foutu la pâtée à l’Europe entière avec un jeu aussi moche que celui du PSG mais avec une putain de défense.

Au café, donc, dans un de ces cafés branchouilles où le blanc est à quatre euros cinquante, les mecs sont forcément gominés, les serveurs condescendants et les meufs bonnes. Un DJ, sans doute le seul grec au monde à n’avoir rien à treuf du foot, enchaîne des tubes estampillés 80’s. Le match commence, les mecs lâchent insensiblement leurs nanas pour mater l’écran géant, pauvres délaissées qui s’attendaient sans doute à vivre un début de soirée autrement plus torride. Bikoz je doute qu’elles se soient maquillées comme ça pour voir Traianos Dellas jouer contre Emre Belezoglu.

Les Grecs archidominent des Turcs qui jouent pourtant à la maison. Toujours Rehagel l’entraîneur, Basinas aux manettes, et Karagounis seul en pointe. Bah, tiens. Par contre, un peu déçu, y a plus Nikopolidis, le gardien qui ressemble à George Clooney. Les meufs aussi doivent enrager. 79ème minute, Le DJ vient de mettre Enjoy the silence. Amanatidis, hors-jeu de trois mètres, trompe Rustu. Tout le bar se met à hurler.

Grèce : 1 – Depeche Mode : 0

Coup de sifflet final. Les Grecs sont qualifiés pour l’Euro. Ils vont encore nous faire chier pendant au moins deux semaines avec leur jeu de merde.

A mort l’arbitre.

2 commentaires:

hellohlala a dit…

Et en basket, gaffe ils nous foutent la pâtée.

ubifaciunt a dit…

Vi, vi, et heureusement qu'ils jouent pas au rugby. (Passqueuh bleu ciel et blanc ça nous réussit pas trop on dirait...)