jeudi, mars 13, 2008

un tout petit malheur

Bien sûr il y eut le magique concert du camarade Leprest hier soir, bouffi d'émotion, voix qui semble venir des ténèbres et des métastatses, casquette pour masquer la chimio, verres de vin qui s'accumulent sur la table où, accoudé et fatigué, il attend que les autres poussent ses chansonnettes. Le temps de finir la bouteille...

Bien sûr il y a la mort de Lazare Ponticelli, l'hommage national qui se prépare, la dernière sordide récupération et l'affront fait à tous ceux qui... La prophétie de Céline rejoint celle de Montaigne : "Vous souvenez-vous d'un seul nom par exemple, Lola, d'un de ces soldats tués pendant la guerre de Cent Ans ?... Avez-vous jamais cherché à en connaître un seul de ces noms ?... Non, n'est-ce pas... Vous n'avez jamais cherché ? Ils vous sont aussi anonymes indifférents et plus inconnus que le dernier atome de ce presse-papier devant nous, que votre crotte du matin...". "De tant de milliasses de vaillants hommes qui sont morts depuis quinze cents ans en France, les armes à la main, il n'y en a pas cent qui soient venus à notre connaissance. La mémoire non des chefs seulement, mais des batailles est ensevelie".

Bien sûr il y a toujours l'horreur de la répression judiciaire sur le quartier.

Mais y a surtout le truc à la con qui m'a plombé ma journée d'hier. L'autre jour, je reçois une lettre de la Véro, live from Roma, Italia, avec un joli CD inside. Et deux chansons qui donnent envie de tomber amoureux, si besoin était. Deux trucs frais et sucrés comme un matin d'Italie au printemps, deux trucs qui te donnent illico envie de monter sur un Vespa les cheveux in il viento pour faire le tour de la Ville Éternelle, deux trucs pour boire du blanc bien sec sur une terrasse du Trastevere, deux trucs dégoulinants du rêve de l'italian way of life.

À Nanterre (pas mes rêves !), sifflotant le souvenir de "si è spento il sole" sous une giboulée de mars, le coeur tendu vers des draps froissés montreuillois, je passe devant la Maison de la musique. Je mate vaguement le programme des concerts à venir. Vinicio Capossela, naaaaan, pas possible, l'hallu...

C'était le 22 février.

Définitivement dégoûté. Et je doute quelque peu que le zozo revienne faire un tour dans mes parages de sitôt.

Dis Véro, t'aurais pas pu m'envoyer le CD avant ?

Le regret s'abat dans une averse de grêle. Dans cinq minutes, il fera beau.


















Vinicio Capossela - Si è spento il sole



Vinicio Capossela - Che coss'è l'amore

12 commentaires:

birahima2 a dit…

about
round

roundabout

ubifaciunt a dit…

ich weiss nicht deutsch sprechen birahima !

birahima2 a dit…

I am at a roundabout of my life :
i turn left and the cigarette turns right.

verstanden ?

birahima2 a dit…

and cigarette turns right
sorry

ubifaciunt a dit…

alles klar !

(enfin je crois...)

birahima2 a dit…

voyons voir :

i am at a roundabout of my life :
cigarette turns right
and
i
turn
left .

ubifaciunt a dit…

mais euh kess ke vous racontez ???


c'est le débat avec les fachos chez la primavera qui vous monte aux synapses ???


i'm gonna smoke a cigarette, pour la peine

birahima2 a dit…

je crois que l'idée de P , c'était plutôt de faire une sorte de goûter d'enfants,
genre mac Do quoi
ils en avaient tellement envie...

ubifaciunt a dit…

et entarter à la Noël Gaudin style (pas Jean-Claude, hein, faut faire attention avec les Gaudin) les abrutis de nazillons...

pas mal comme idée...

birahima2 a dit…

t'es trop bon là, Ubi ;-)

t'inquiète Ubi,
tout va bien

parmi les participants y'en a un qui avait le pseudo de Gloups

gloup gloup hein, si j'ai suivi, hein

un bon coin coin, ce mercredi, chez P,
en tout cas

je te laisse faire une suggestion à P, pour une nouvelle rubrique gastronomique...

Anonyme a dit…

noooooo désolée....maigre consolation: je viens de dénicher un live que je te copie et t'envoie avec une merveille dedans ("Cristal") ... et je te promets: je surveille les concerts ici et je te fais signe avant....va meglio?...

ubifaciunt a dit…

@ birahima : non non, je veux juste qu'elle par le des poilus:-)

@ anonyme : tutti va bene... chouette, vivement le colis (tiens faut que j'en prépare un aussi, j'ai chopé des trucs qui devraient te plaire...)